L’OCDE critique les subventions aux biocarburants

Le 12 septembre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les arguments défavorables au développement des biocarburants se multiplient. Après l'Organisation mondiale des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) (1), c'est au tour de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) d'exposer son point de vue. Elle appelle aujourd'hui les pays membres à abandonner les subventions accordées aux biocarburants, car «l'actuelle incitation à développer l'utilisation des biocarburants crée des tensions non viables qui vont disloquer les marchés sans générer de bénéfices environnementaux substantiels». L'OCDE indique dans un rapport que la conversion de terres destinées à l'usage alimentaire en terres destinées à produire de la biomasse énergétique influencera les prix des produits alimentaires dès le départ. Elle précise également que «les politiques des gouvernements encourageant et protégeant la production domestique de biocarburants sont inefficaces et ne sont pas rentables».

Selon elle, il reste encore à savoir si les biocarburants de deuxième génération deviendront économiquement viables, mais elle émet des doutes quant à la possibilité d'utiliser les matières premières à grande échelle. Ces biocarburants pourraient donc rester des «acteurs de niche».



(1) Voir l'article du JDLE: «Les biocarburants dopent les prix des importations alimentaires»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus