L’IRSN veut rassurer sur la radioactivité en Corse-du-Sud

Le 10 octobre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un communiqué du 6 octobre, l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a affiché sa volonté d'apaiser certaines inquiétudes relayées par des médias français. En octobre 2003, un accident d'un sous-marin nucléaire américain s'est produit à une trentaine de kilomètres au sud de Bonifacio en Corse-du-Sud.

Le réseau de surveillance permanent de la radioactivité du milieu marin en France a alors été renforcé  en Corse-du-Sud. Les experts de l'IRSN ont analysé 300 échantillons d'eau de mer recueillis entre janvier 2004 et janvier 2006 à Bastia ( Corse-du-Nord), Ajaccio et Bonifacio, lieu le plus proche de la Sardaigne où se trouvait la base militaire américaine de La Maddalena. Selon le rapport de l'IRSN, les tests qui provenaient du site de Bonifacio n'ont révélé à aucun moment la présence mesurable de radioactivité artificielle. Des analyses de moules n'ont également montré aucune évolution de la radioactivité sur l'ensemble de la période étudiée.

Toutes ces données sont enregistrées dans le système de surveillance des Observatoires permanents de la radioactivité dans l'environnement (Opera).




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus