L’IRSN prône la transparence

Le 06 juillet 2006 par Agnes Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
IRSN Contrat Plan
IRSN Contrat Plan

Il y avait du beau monde mercredi 5 juillet au ministère de l’environnement. Les ministres chargés de la défense, de l’environnement, de la recherche et de l’industrie et le directeur de cabinet du ministre chargé de la santé y ont signé, avec les dirigeants de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), un contrat d’objectifs pour la période 2006-2009.

L’IRSN, placé sous la tutelle de ces 5 ministères, a vu le jour en 2001 (1). Ses missions: la recherche et les services d’intérêt public, l’appui et le concours technique aux autorités publiques pour les activités à vocation civile ou relevant de la défense, et les prestations contractuelles (2). Les travaux concernent en partie la sûreté des installations nucléaires et du transport des matières radioactives, ainsi que la protection des travailleurs et du public contre les rayonnements ionisants. Avec un budget de fonctionnement de 290 millions d’euros pour 2006, l’IRSN assure un soutien d’expertise technique à l’Autorité de sûreté nucléaire.

Au cours de la présentation du premier contrat quadriennal liant les autorités à l’institut, ministres et dirigeants de l’IRSN se sont félicités des progrès effectués dans l’organisation de l’IRSN depuis sa création. Jacques Repussard, directeur général, a affirmé l’implication de l’institut dans le dialogue avec la population, en particulier par l’intermédiaire des commissions locales d’information (CLI). «Les citoyens attendent de l’IRSN qu’il soit un vecteur de transparence» a-t-il déclaré. Transparence: le mot est apparu comme un leitmotiv dans la majorité des discours prononcés par les signataires du contrat. Face à l’inquiétude des citoyens vis-à-vis des risques d’accident nucléaire ou concernant l’exposition à des produits radioactifs, autorités et institut semblent vouloir agir.

Nelly Olin, ministre chargée de l’environnement, a déclaré: «La reconnaissance de l’IRSN passe par son excellence de l’expertise au service de la sûreté, sa crédibilité ainsi que son indépendance». Avec la loi relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire qui vient d’être promulguée en juin (3), le gouvernement affiche bien son souci d’informer le public.

Au vu des «7 défis scientifiques et techniques de l’IRSN» présentés dans le contrat, la santé de la population est clairement prise en compte. Pour assurer la surveillance de l’exposition aux rayonnements ionisants, l’IRSN souhaite actualiser et optimiser les stratégies déjà en place. La surveillance de l’exposition des travailleurs devra être renforcée, dans le but de définir une stratégie des travailleurs, opérationnelle en 2008.

Comprendre les effets des expositions chroniques de faible niveau fait aussi partie des objectifs fixés, en étudiant les effets produits par l’incorporation des polluants d’origine nucléaire. Contre les rayonnements ionisants dans le secteur médical, l’institut qui collabore avec des organismes du secteur médical veut travailler au développement de stratégies thérapeutiques préventives et curatives.
Reste à voir si tous ces défis, objectifs et missions aboutiront. L’INRS se doit en effet de répondre aux inquiétudes du public et des travailleurs, y compris dans les organismes publics de recherche. Au CEA, par exemple, environ 10.000 personnes ont une activité professionnelle qui justifie une surveillance en termes d'exposition aux rayonnements.


(1) Article 5 de la loi 2001-398 du 9 mai 2001 créant une Agence française de sécurité sanitaire environnementale (Afsse).(J O. Numéro 108 du 10 Mai 2001)
(2) Décret n°2002-254 du 22 février 2002 relatif à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (JO Numéro 48 du 26 Février 2002)
(3) Loi n°2006-686 du 13 juin 2006 relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire (JO n°136 du 14 juin 2006)


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus