L’IRSN ne trouve pas de lien entre cancer et nucléaire

Le 24 avril 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a publié, mardi 22 avril, une synthèse de revue critique relative à l'étude épidémiologique publiée fin 2007, qui conclut à un risque accru de leucémies chez les enfants de moins de 5 ans résidant à moins de 5 kilomètres des centrales nucléaires allemandes. Selon l'institut, «à ce jour, une telle observation n'est pas retrouvée dans les études effectuées dans d'autres pays, y compris en France». Concernant les causes de ce risque accru, «de nombreux travaux ont cherché des explications aux excès de leucémies observés autour de certains sites nucléaires en s'intéressant à de multiples facteurs de risque potentiels. Parmi les différents domaines explorés, l'hypothèse infectieuse liée au brassage de population autour des sites nucléaires semble la plus étayée. Cependant, le ou les agents infectieux impliqués n'ont pas à ce jour été mis en évidence.»

Dans un communiqué du 22 octobre, le réseau Sortir du nucléaire contestait la «légitimité» de l'IRSN à monter une étude indépendante, l'estimant trop proche des industriels du nucléaire. Le 13 décembre 2007, le réseau a écrit au président de la République, et aux ministres chargés de l'environnement et de la santé, pour demander une étude scientifique «indépendante équivalente» de l'Allemagne.



(1) Voir les articles du JDLE «Allemagne: des leucémies à proximité d'une centrale» et «Allemagne: polémique sur l'impact du nucléaire»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus