L’Irlande expérimente un stockage d’électricité

Le 09 avril 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un lourd volant d'inertie.
Un lourd volant d'inertie.
Beacon Power

Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité local va tester une centrale à volant d’inertie de grande puissance: une première européenne.

N’en déplaise aux rédacteurs du scénario 100% renouvelables de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), éolien ou solaire sont des sources d’énergies intermittentes. Une particularité qui, si elle est mal gérée, peut conduire à l’effondrement du système électrique.

En principe, on ne stocke pas directement de gros volumes d’électricité. Pour pallier le manque de vent ou de soleil, les responsables de l’équilibre du réseau de transport (en France RTE) doivent notamment compter sur les lacs de barrage ou les stations de pompage-turbinage: deux moyens de stocker de l’énergie électrique (sous forme d’eau) restituable au réseau presque immédiatement.

Des besoins croissant

Problème: à mesure que les énergies renouvelables et intermittentes se développent, les besoins en stockage vont croissant. D’où les projets, encore un peu lointains, de transformer des millions de batteries de véhicules électriques en stockage temporaire de courant pour assurer la stabilité du réseau.

En Irlande, le gestionnaire du réseau a une autre idée. EirGrid, qui prévoit à terme un mix électrique composé à 75% de sources d’énergies renouvelables intermittentes, mise sur le stockage inertiel.

énergie cinétique

Depuis des décennies, l’industrie stocke de l’énergie sous forme d’énergie cinétique. Le principe est simple: de l’énergie (électrique ou mécanique) en surplus est utilisée pour actionner, à grande vitesse, une lourde machine tournante. Une fois lancée, ce volant d’inertie reste longuement en rotation sur un axe, transformant l’énergie inutilisée en énergie cinétique.

Il suffit de coupler le système à une génératrice pour réaliser la conversion inverse. Avec un faible taux de perte (moins de 15%). Jadis utilisé dans les usines, les mines, les moteurs de voitures ou les centrales électriques, le système peut être employé pour stocker temporairement de l’électricité.

En Irlande, EirGrid va installer une centrale de stockage utilisant une batterie de volants d’inertie, conçus par la société américaine Beacon Power. L’installation, qui doit entrer en service en 2017, pourra stocker jusqu’à 20 mégawatts. Elle constituera la première pierre des Smart Grids irlandais.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus