L’Irena veut doubler la part des ENR

Le 14 janvier 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
De 16%, la part mondiale des ENR passerait à 30%.
De 16%, la part mondiale des ENR passerait à 30%.

L'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) a lancé, lundi 14 janvier, un plan destiné à doubler d'ici 2030 la part de ces énergies, tout en reconnaissant que cet objectif serait difficile à atteindre.

Ce plan consistant à porter à 30%, contre 16% actuellement, la part des énergies renouvelables a été lancé à l'issue de l'assemblée générale de l'agence à Abou Dhabi.

«Les efforts internationaux pour doubler d'ici 2030 la part des énergies renouvelables peuvent aboutir, mais ils doivent être accélérés substantiellement pour connaître le succès», a souligné l'Irena dans un communiqué.

«Sur la base d'estimations, la part des énergies renouvelables n'atteindrait que 21% en 2030, ce qui veut dire qu'on aura un déficit de 9%», a souligné Adnan Amin, directeur général de l'Irena, à la fin des travaux de l'assemblée.

Il s'est toutefois montré confiant, en assurant que les coûts des énergies renouvelables étaient en train de baisser et que la technologie progressait tandis que de nombreux pays du monde développaient ces énergies.

«Avec de la volonté politique, un monde utilisant des énergies propres et renouvelables est à notre portée», a-t-il assuré.

L'Irena a lancé, dimanche, au début de la réunion le premier atlas mondial pour l'énergie solaire et éolienne, qui vise à aider les pays à évaluer leurs potentiels dans le domaine des énergies renouvelables.

Etablie en 2011, l'agence basée à Abou Dhabi regroupe 160 pays.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus