L’IRD invite la Polynésie à encadrer l’exploitation de ses ressources naturelles

Le 13 juillet 2006 par Laure Pollez
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Institut de recherche pour le développement (IRD) regrette que les garde-fous pour une exploitation durable des ressources soient insuffisants en Polynésie française. Dans un rapport d’expertise sollicité par le gouvernement de Polynésie, l’institut relève notamment que l’article 15 de la Convention de Rio sur la biodiversité, qui exige que toute action de prospection soit soumise au consentement préalable de l’autorité publique concernée, et implique le partage des avantages résultant de l’utilisation des ressources fournies, ne soit pas appliqué dans l’archipel. Etant donné son patrimoine naturel, la Polynésie française doit être très soucieuse de maintenir un équilibre entre valorisation et préservation de la biodiversité, estiment les experts. L’IRD rappelle, entre autres, que 62% de la flore terrestre polynésienne ne se trouve nulle part ailleurs. Les autorités sont donc invitées à engager une réflexion stratégique sur ce point, indispensable depuis l’évolution récente de leur statut d’autonomie qui leur donne cette compétence.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus