L’InVS revient sur les cas de légionellose d’Alpes-Maritimes

Le 29 mars 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Dans un rapport mis en ligne le 22 mars, l’Institut de veille sanitaire (InVS) revient sur les 64 cas de légionellose notifiés en 2005 dans les Alpes-Maritimes. Le taux d’incidence était alors quatre fois supérieur à la moyenne nationale. Malgré le fait que 47% des cas sont survenus en octobre 2005, et que 56% des malades résidaient à Nice, aucune source de contamination commune n’a pu être identifiée. «Ni un lieu géographique commun, ni aucun facteur d’exposition particulier n’ont pu être mis en évidence», précise l’InVS.