L’InVS revient sur les cas de légionellose d’Alpes-Maritimes

Le 29 mars 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un rapport mis en ligne le 22 mars, l’Institut de veille sanitaire (InVS) revient sur les 64 cas de légionellose notifiés en 2005 dans les Alpes-Maritimes. Le taux d’incidence était alors quatre fois supérieur à la moyenne nationale. Malgré le fait que 47% des cas sont survenus en octobre 2005, et que 56% des malades résidaient à Nice, aucune source de contamination commune n’a pu être identifiée. «Ni un lieu géographique commun, ni aucun facteur d’exposition particulier n’ont pu être mis en évidence», précise l’InVS.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus