L’InVS prône un programme de veille sanitaire des TMS

Le 09 février 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les TMS demeurent en tête des problèmes de santé liés au travail en France, selon le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 9 février de l’Institut de veille sanitaire (InVS) consacré aux troubles musculo-squelettiques (TMS) d’origine professionnelle (1).

Cinq ans après un premier numéro de son BEH consacré aux TMS, rien n’a malheureusement changé, résume dans son éditorial Ellen Imbernon, directrice du département Santé travail à l’InVS. «Malgré quelques tentatives pour améliorer la situation dans certaines entreprises (…), plusieurs enquêtes et études permettent d’observer que les modes d’organisation du travail identifiés (…) comme délétères pour la santé des travailleurs ne semblent pas avoir été sensiblement modifiés ces 10 dernières années». Le travail à flux tendu, l’exigence de polyvalence ainsi que le recours à la sous-traitance et à l’intérim contribuent au développement des TMS.

En première place des maladies professionnelles reconnues, le fléau des TMS serait pourtant encore sous-estimé en raison d’un phénomène de sous-déclaration. Les TMS des membres et du rachis représentaient ainsi près de 40.000 maladies indemnisées en 2008, engendrant un coût direct annuel de près de 800 millions d’euros.

L’InVS plaide pour la mise en place de programmes de veille sanitaire, afin de suivre l’évolution de l’épidémie et d’évaluer les actions correctrices. Un tel programme de surveillance épidémiologique mis en œuvre depuis 2002 dans les Pays de la Loire a permis de décrire plus précisément l’épidémie et de connaître le devenir médical et professionnel des sujets atteints (2). Ces données devraient être bientôt enrichies par celles des régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Ile-de-France.

(1) BEH du 9 février 2010 «TMS d’origine professionnelle: une préoccupation majeure»
(2) Dans le JDLE «Des TMS qui perdurent»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus