L’intégration de l’environnement dans les politiques publiques

Le 02 avril 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

«Aujourd'hui, l'évaluation environnementale précède de nombreuses décisions publiques, qu'il s'agisse de projets, de plans ou de programmes.» C'est ce qu'a déclaré Nelly Olin, ministre en charge de l'environnement, lors d'une communication présentée au Conseil des ministres du 28 mars sur l'intégration de l'environnement dans les politiques publiques. Et de citer les contrats de projets Etat-région (CPER) qui vise la neutralité en termes d'émissions de gaz à effet de serre, ou les études d'impact des avant-projets de loi qui prennent désormais en compte l'évaluation environnementale.

«L'intégration de l'environnement concerne toutes les politiques publiques», continue le communiqué qui rappelle que la conciliation de la protection de l'environnement et du développement économique et social est inscrite dans la Charte de l'environnement adoptée en février 2005.

Cette vision, Arnaud Gossement, porte-parole de France Nature environnement (FNE), la réfute: «Ce gouvernement n'a réalisé rigoureusement aucun progrès», estime-t-il. «Nelly Olin a fait des choses intéressantes notamment sur les incinérateurs et Natura 2000, précise-t-il, mais les autres ministres n'ont pas évolué, ils ont même régressé par rapport à leurs prédécesseurs.» Arnaud Gossement dénonce ainsi de nombreuses décisions prises par le gouvernement, qu'elles concernent les projets d'autoroute, le développement des biocarburants ou encore la politique liée aux organismes génétiquement modifiés (OGM). Dans tous les cas, «le gouvernement se contente d'un vernis environnemental en aval des décisions, qui sont chaque fois prises pour des raisons purement économiques, sans jamais évaluer leur coût environnemental», conclut-il.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus