L’instabilité de l’Antarctique, principale menace pour le niveau marin

Le mardi 05 mai 2020 à 18h 38 par Romain Loury
En rouge, les zones de fonte les plus actives.
En rouge, les zones de fonte les plus actives.
DR

L’Antarctique et le Groenland fondent à grande vitesse, confirme une étude américaine publiée vendredi 1er mai dans Science, reposant sur l’altimétrie laser. Si le sixième continent contribue encore peu à la montée du niveau de la mer, la situation pourrait s’emballer du fait d’une fonte des plateformes flottantes, qui fragilise l’arrière de la calotte.

 

Extrait : Ce sont les premiers résultats du satellite ICESat-2 (Ice, Cloud and Land Evaluation Satellite 2), lancé en 2018 par la NASA pour faire suite à ICESat (2003-2009). Ses mesures reposent sur l’altimétrie laser, d’une résolution...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus