L’Inra et les suites du Grenelle

Le 19 février 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Marion Guillou, présidente de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), a indiqué lors d’une conférence de presse le 13 février que «les propositions issues du Grenelle de l’environnement [faisaient] largement écho aux recherches conduites à l’Inra». Pierre Stengel, directeur scientifique Environnement, écosystèmes cultivés et naturels à l’Inra, a rappelé que 20% des travaux de l’institut ont une finalité environnementale, avec des sujets aussi divers que les sols, les forêts, les systèmes de production et la biodiversité.

Durant plusieurs mois, l’institut a mené une expérience pilote appelée Cap-environnement (Concertation en amont des programmes sur l’environnement) pour «formaliser une méthode de ‘partenariat d’orientation’». Cette démarche associe chercheurs, ministères, ONG, agriculteurs entre autres, afin de «définir et hiérarchiser les objectifs de recherche dans le domaine des relations agriculture-environnement». Les recommandations sont examinées par les départements scientifiques de l’Inra, qui redéfiniront prochainement les futurs programmes de recherche.

Concernant le thème de l’agriculture de haute qualité environnementale abordé dans le cadre du Grenelle, des réflexions sont menées par les chercheurs sur les modélisations et les indicateurs à adopter, et l’Inra attend d’en savoir plus sur la stratégie que l’Etat choisira pour l’évaluation des «bénéfices environnementaux» de l’agriculture.

Marion Guillou a par ailleurs indiqué que l’institut de recherche devait rester compétent dans le domaine des OGM, tout en précisant qu’aucune recherche n’était menée sur des plantes OGM résistantes à un herbicide, les recherches portant sur les résistances aux maladies ou sur l’adaptation aux changements environnementaux.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus