L’Ineris se penche sur le stockage souterrain de déchets de Stocamine

Le 21 décembre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Stocamine et les Mines de potasse d’Alsace (MDPA) ont fait appel à l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) pour analyser le stockage souterrain de déchets industriels ultimes de la mine Amélie, dans le Haut-Rhin, annonce l’institut dans un communiqué du 17 septembre.

A l’issue de cette évaluation, l’Ineris proposera une solution de traitement et de fermeture d’ici la fin 2010, pouvant aller de «la sécurisation des déchets sur site par travaux de confinement» à la récupération partielle ou totale des déchets. Le comportement mécanique du stockage et l’impact environnemental et sanitaire du devenir des déchets seront analysés.

Les MDPA, dont Stocamine est la filiale à 100%, sont en liquidation judiciaire depuis le 1er janvier 2009 et entendent «gérer de manière optimale le devenir du stockage souterrain de déchets industriels situé dans la mine».

A partir de février 1999, 44.000 tonnes de déchets industriels ultimes ont été stockées à 500 mètres de profondeur dans les anciennes mines de potasse jusqu’à ce qu’un incendie se déclare en septembre 2002 pendant plus de deux mois au cours desquels une centaine de salariés ont été exposés à des fumées toxiques.

Stocamine avait alors été mise en examen en décembre 2004 pour avoir violé une «obligation particulière de sécurité ou de prudence» imposée par l'arrêté préfectoral de constitution de Stocamine de février 1997, et «exposé délibérément autrui à un risque de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente» (1).

Après un feuilleton judiciaire à nombreux rebondissements, l’ex-directeur de Stocamine Patrice Dadaux avait été, en avril dernier, condamné en appel à Colmar à 5.000 euros d'amende pour sa responsabilité dans cet incendie (2).

Filiale à 100% de l’Etat, les MDPA ont géré le bassin potassique de la région mulhousienne entre 1904 et 2002.

(1) Dans le JDLE «La société Stocamine mise en examen
(2) Dans le JDLE «Stocamine: début du procès en appel sur les déchets ultimes»



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus