L’industrie du verre réagit à l'attaque de Tetra Pak

Le 29 avril 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le président de Verre Avenir Michel Gardes a réagi, dans un communiqué envoyé le 28 avril, à la communication faite à la presse par Tetra Pak de résultats d’analyse de cycle de vie (ACV) qui concluent à la supériorité environnementale de la brique sur le verre et le plastique (1). Il demande à l’entreprise suédoise d’avoir accès à l’intégralité de l’étude menée par Bio intelligence services.

Selon le représentant de l’industrie du verre, «la communication de Tetra Pak occulte soigneusement les données relatives à la dimension multimatériaux de la brique, et à la complexité et au coût de ce recyclage.» Autre reproche formulé par Michel Gardes: «Une ACV ne saurait prétendre exprimer une ‘vérité’ absolue, comme Tetra Pak tente de le démontrer. Cette méthodologie donne des repères, mais n’a pas vocation à être un outil de décision.»

La lettre revient également sur les intérêts du verre, «matériau préféré» des Français, et «recyclable à 100% et indéfiniment», contrairement à la brique, dont le recyclage est rendu plus difficile du fait de la présence d’aluminium et de polyéthylène.


(1) Voir l’article du JDLE «Emballages: Tetra Pak déclare la guerre au verre et au plastique»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus