L’industrie de l’aluminium veut se donner une image verte

Le 02 mars 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon Reuters, lors d'une conférence organisée par l'Organisation des affineurs et des remelters (1) à Cologne (Allemagne), il a été conclu que l'industrie du recyclage de l'aluminium pourrait bénéficier de la montée en puissance des pressions environnementales. L'industriel Alcoa estime déjà à 28 millions de tonnes les émissions de gaz à effet de serre évitées en 2006 en Europe grâce au recyclage, et à 65 millions de tonnes chaque année dans le monde. L'aluminium a d'autres avantages environnementaux puisqu'il est plus léger que l'acier. Dans le cas de l'industrie automobile, une masse plus légère des véhicules permettrait une consommation de carburant plus faible, et donc une baisse des émissions de CO2. Mais d'après Maarten Labberton, de l'Association européenne de l'aluminium, la hausse des parts de marché de l'aluminium ne se fera pas sans des incitations politiques. «En Allemagne, les politiques discriminent notre matière, la consigne d'une cannette en aluminium coûte 25 centimes d'euros contre seulement 8 centimes pour les cannettes en verre», illustre Maarten Labberton.



(1) Producteurs d'alliages de fonderie (affineurs) et d'alliages de corroyage (remelters)




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus