L’indium des écrans LCD mauvais pour la santé

Le 13 juillet 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les chercheurs japonais continuent leur recherche sur les effets sanitaires de l'indium (In), un élément chimique utilisé dans l'industrie pour produire de l'oxyde d'indium-étain (Ito), destiné à la fabrication des écrans plats à cristaux liquides (LCD), mais aussi des cellules photovoltaïques. Déjà fin 2004, une équipe d'un hôpital de Tokyo avait décrit le cas d'un travailleur d'une usine de fabrication d'écran LCD atteint d'une lésion aux poumons développée après avoir inhalé pendant quatre ans de l'Ito (1). Le 11 juillet, la revue Occupational and environmental medicine a mis en ligne un nouvel article scientifique rédigé par une autre équipe japonaise. Cette fois-ci, ils ont analysé les cas de 93 travailleurs hommes exposés à de l'indium et comparés à 93 autres non exposés, travaillant tous dans quatre usines de recyclage ou utilisant de l'indium dans leur process. Les résultats montrent que les travailleurs exposés qui sont anciens fumeurs ou non fumeurs se plaignent significativement plus de problèmes respiratoires que les personnes non exposées. Les auteurs de l'article concluent que l'inhalation de poussières d'indium représente un risque de développement d'une pathologie interstitielle du poumon.



(1) Voir l'article du JDLE «Ecrans LCD: risques sanitaires dus à l'indium»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus