L’Inde veut nettoyer la vente ambulante d’aliments

Le 04 juillet 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La vente ambulante va être contrôlée
La vente ambulante va être contrôlée

Le gouvernement indien va imposer des règles de sécurité sanitaire à la vente ambulante des aliments, a annoncé le 25 juin son ministre en charge de l’alimentation, Kuruppasserry Varkey Thomas.

Bien qu’omniprésent en Inde, ce type de commerce ne fait actuellement l’objet d’aucun contrôle. Une situation qui devrait bientôt changer, ainsi que l’a déclaré le ministre KV Thomas lors d’une conférence du Bureau of Indian Standards (BIS) organisée à Bombay.

Tout juste finalisés par le BIS, les critères sanitaires porteront sur l’ensemble des aliments, mais aussi sur l’eau, le lait, le café et le thé. Selon l’agence de presse indienne Food and Beverage News, trois standards devraient voir le jour, l’un sur le management, un autre sur les règles d’hygiène, le dernier sur le circuit des aliments.

«Les aliments vendus dans la rue sont préparés dans des conditions non hygiéniques, avec un accès limité à de l’eau saine, aux services sanitaires et aux points de dépôt des ordures», a déclaré le ministre, cité par le quotidien émirati Gulf News.

Le ministère a en effet du pain sur la planche: lors d’une étude menée fin 2010 à Bangalore (Etat du Karnataka), 47 des 50 commerces ambulants testés se sont avérés vendre des aliments impropres à la consommation humaine, en raison d’une présence bactérienne élevée. En tête, Escherichia coli, suivie entre autres par les salmonelles et les staphylocoques.

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus