L’Inde interdit encore les importations de déchets en plastique

Le 08 mars 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'Inde est noyée sous les plastiques.
L'Inde est noyée sous les plastiques.
DR

<

 

Plus d'un an après la Chine, l’Inde interdit, elle aussi, l’importation de déchets de plastique. «En amendant le règlement sur les déchets dangereux, le pays a complètement interdit l’importation de déchets solides en plastique», confirme-t-on au ministère indien de l’environnement.

Ce faisant, c’est la seconde fois que New Delhi prend la même décision. Tout en interdisant l’usage des sacs en plastique à usage unique (pour 2022), l’Inde avait déjà interdit l’importation de déchets de plastique. Sauf dans les zones économiques spéciales où se sont développées des installations de tri et de recyclage.

avalanche de PET

Des sites qui ont connu un regain d’activité avec la fermeture des frontières chinoises. Entre 2017 et 2018, les importations des bouteilles de PET sont passées de 12.000 à 48.000 tonnes par an, a récemment révélé l’association environnementale indienne Pandit Deendayal Upadhyay Smriti Manch. Des chiffres en forte hausse: 25.000 t de bouteilles ont déjà été importées depuis le début de l’année, confirme l’ONG.

L’interdiction devrait permettre au gouvernement de la plus grande démocratie du monde de se concentrer sur la gestion des plastiques nationaux. Chaque jour, l’Inde produit 26.000 t de déchets en plastique; 40% finissent sur le bord des routes, indique une récente étude du Central Pollution Control Board



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus