L’Inde et la Chine ne connaissent pas la crise

Le 11 mai 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La mondialisation, une réalité ? Sauf, peut-être, pour le secteur de l’énergie. C’est la première analyse que l’on peut faire à la lecture de la dernière étude qu’Enerdata consacre à l’évolution des consommations d’énergie dans le monde. Dans son rapport, le consultant met en exergue la dissymétrie entre la situation des pays les plus industrialisés et celle des grands émergents.


Globalement, la consommation mondiale d’énergie a reculé de 1 % en 2009, sous l’effet de la contraction de l’économie. A comparer au taux de croissance moyen (+1,6 %) observé ces dernières années. Mais, derrière ce chiffre, se cachent deux types de situation très contrastés. Dans les pays riches, la demande d’énergie a fortement reculé, jusqu’à 12 % pour le Royaume-Uni. Ce qui est considérable. Dans les pays de l’OCDE, la consommation d’électricité a baissé de 4 % d’une année sur l’autre : du jamais vu depuis la fin de la Seconde guerre mondiale !


A l’Est, les ateliers du monde sont toujours en surchauffe. L’an passé, la Chine est ainsi devenue le premier consommateur mondial d’énergie, devançant de deux points les Etats-Unis. Une première historique ! L’Inde, pour sa part, accède à la troisième marche du podium. Ces 10 dernières années, l’Empire du milieu a donc doublé sa consommation de kilowattheures, contre une progression de 50 % pour l’Inde.


Seule conséquence « positive » de ce retournement : les émissions de CO2 liées à la combustion d’énergie ont baissé dans presque tous les pays OCDE, notamment au Japon (-11 %), en Russie (-11 %), au Royaume Uni (-8 %) et aux Etats-Unis (-7 %). Evidemment, avec une consommation énergétique record en 2009, les émissions de CO2-énergie de la Chine (+15 %) et de l’Inde (+17 %) n’ont jamais été si élevées. Ce qui ne devrait pas faciliter la conclusion d’un accord climatique cette année.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus