L'Inde crée son agence de protection de l'environnement

Le 10 janvier 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En Inde, 70% de l'électricité provient du charbon
En Inde, 70% de l'électricité provient du charbon

Le gouvernement indien va créer une agence de protection de l’environnement pour réglementer les pollutions, croissantes dans le deuxième pays le plus peuplé au monde. Cette décision n’est pas le fruit d’une prise de conscience de New Delhi mais d’une injonction de la Cour suprême.

 

Cette autorité nationale d’évaluation et de surveillance de l’environnement (Neama) encadrera notamment, sur le modèle de l’agence américaine EPA, l’activité des centrales électriques, des barrages, des exploitations minières et de certaines industries.

 

Elle pourrait aussi prendre des mesures pour protéger la forêt indienne, qui se réduit rapidement (à hauteur de 333 hectares par jour) et pour limiter la propagation des centrales à charbon.

 

S’il existe actuellement un ministère de l’environnement en Inde, celui-ci fait l’objet de vives critiques. Tenu par les partisans de l’industrie, il autoriserait de 70 à 80 projets par jour sans évaluer les conséquences des infrastructures sur l’environnement.

 

Selon un rapport de la Banque mondiale publié l’an dernier, les dommages causés à l’environnement indien représentent environ 80 milliards de dollars par an (58,5 Md€), soit 5,7% du PIB.

 

La Neama saura-t-elle défendre les intérêts de l’environnement? Le gouvernement annonce, sans rire, qu’elle sera opérationnelle au plus tard le 31 mars 2014.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus