L’Inde alourdit sa taxe carbone sur le charbon

Le 02 mars 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le produit de la taxe servira à financer des installations de lavage et de combustion de charbon.
Le produit de la taxe servira à financer des installations de lavage et de combustion de charbon.
DR

Troisième émetteur mondial de gaz carbonique, l’Inde entend bien contribuer à l’effort mondial de réduction des émissions de gaz à effet de serre. A sa manière. Après la publication d’un ambitieux programme d’équipement en centrales photovoltaïques (100 gigawatts crête à mettre en service d’ici 2022) et la conclusion d’un accord avec les Etats-Unis, la plus grande démocratie du monde semblait vouloir réduire son empreinte carbone. Ce n’est pas pour tout de suite.

Dans son discours de présentation du budget 2015-2016, le ministre indien des finances, Arun Jaitley, a certes annoncé le doublement du montant de la taxe sur la production nationale de charbon. Dès le 1er avril, les compagnies minières indiennes devront s’acquitter de 200 roupies (3 euros) pour l’extraction d’une tonne de charbon. L’Inde produisant près de 700 Mt de charbon par an, le gouvernement central devrait donc récupérer ainsi l’équivalent de 2 Md€ par an.

Louable, l’alourdissement de la taxation du charbon ne financera pourtant pas les énergies renouvelables. Loin s’en faut. Le ministère des finances affectera le produit de la taxe charbon au financement de lavoirs à charbon et à la modernisation de centrales thermiques à flammes.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus