L’incinérateur de Fos-sur-Mer peut-être pas au bout de ses peines

Le 21 juillet 2006 par Laure Pollez
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une espèce protégée de fleurs, le «lys maritime», pousse sur le terrain où doit débuter la construction de l'incinérateur de la communauté urbaine de Marseille à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Un huissier mandaté par le Fonds mondial pour la nature (WWF) a relevé jeudi 20 juillet la présence d'une cinquantaine de pieds de ces lys à proximité immédiate de la clôture du site, rapporte l’Agence AFP. Cette espèce fait l'objet d'un arrêté ministériel de mai 1994 (ministères chargés de l'agriculture et de l'environnement) interdisant sa «destruction», sa «coupe» ou toute «mutilation» ou «arrachage» (1). Un éventuel recours en justice est examiné par le WWF. Les travaux de construction doivent démarrer en août, les travaux de terrassement sont déjà en cours.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus