L’île de Zakynthos, ses plages de sable fin et sa décharge illégale

Le 28 septembre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La décharge est incompatible avec la protection des tortues marines
La décharge est incompatible avec la protection des tortues marines

La Grèce a été assignée par Bruxelles devant la Cour de justice de l’UE à cause d’une décharge illégale située dans une zone protégée de l’île ionienne de Zakynthos, célèbre pour ses plages de sable fin.

«Cette décharge est exploitée en violation de la législation de l’UE sur la mise en décharge des déchets et constitue une menace grave pour la santé humaine, l’environnement et la nidification des tortues», justifie la Commission dans un communiqué.

Athènes n’a plus d’autre choix que de fermer sa décharge, ou de la mettre en conformité. Celle-ci se trouve en effet dans le parc marin national de l’île de Zakynthos, créé pour protéger la tortue marine caouanne (Caretta caretta), une espèce prioritaire menacée d’extinction (1).

La Grèce avait déjà reçu un avis motivé de Bruxelles en janvier 2009, où il était fait mention d’une pollution provoquée par des fuites dans l’environnement local, d’une prolifération des sacs en plastique, et d’une recrudescence de mouettes, dangereuses pour la progéniture des tortues. Athènes avait alors répondu qu’elle créerait une nouvelle installation. Plus de trois ans plus tard, aucun site n’existe, ni n’est en projet…

(1)80% des tortues caouannes nichant en Méditerranée le font sur l’île de Zakynthos. Cette espèce est classée «en danger» sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus