L'Ile-de-France contre l'étalement urbain et le «tout routier»

Le 20 février 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Préserver l'environnement et lutter contre l'étalement urbain: tels sont les objectifs du schéma directeur de l'Ile-de-France (Sdrif) adopté par le conseil régional les 15 et 16 février.

Objectif: la construction de 1,5 million de logements d'ici 2030 (soit 60.000 par an), dont 83% dans l'agglomération parisienne afin de préserver les espaces agricoles et forestiers qui représentent encore respectivement 52 et 23% de la région. Cette nouvelle «ville sur la ville», pourrait également éviter les déplacements quotidiens des Franciliens à bord de leur voiture. Sur les 10 dernières années, selon les chiffres de la région, l'étalement urbain a été responsable de 88% de l'augmentation des trajets domicile-travail.

Dans le domaine des transports, la priorité est clairement donnée aux transports collectifs via des prolongations de lignes de métro ou de RER, des nouvelles rocades autour de Paris en métro ou en tram, et des lignes de bus en sites propres. Ce projet précise le refus de la région de participer au financement de plusieurs infrastructures routières ou autoroutières régionales, pourtant jugées «indispensables» par le Mouvement des entreprises de France (Medef). Adopté par le conseil régional, ce projet de Sdrif (le 5e après ceux de 1932, 1965, 1976, et 1994) doit maintenant être soumis pour avis aux 8 conseils généraux d'Ile-de-France, avant enquête publique.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus