L’IGN gagne du terrain

Le 31 octobre 2011 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

En fusionnant avec l’Inventaire forestier national, l’Institut Géographique géographique National national (IGN) nouvelle version gagne en compétences. Il devient l’Institut national de l’information géographique et forestière (toujours IGN) à compter du 1er janvier 2012.

Le nouvel IGN reprendra les missions des deux établissements, avec pour objectif «de renforcer les capacités de description du territoire et de l’occupation du sol ainsi que d’inventaire de la ressource forestière», dit le décret du 27 octobre 2011 (1). Cette fusion a été décidée par le comité de modernisation des politiques publiques du 20 juin 2010.

 
Ce nouvel établissement public national à caractère administratif, dont le siège est à Saint-Mandé (Val-de-Marne) se retrouve sous la tutelle des ministres en charge du développement durable et des forêts (agriculture). Il regroupe environ 1.800 agents, compte 5 laboratoires de recherche, une école de formation (l’Ecole nationale des sciences géographiques), une unité spécialisée en imagerie satellitaire (IGN Espace, à Toulouse). Son budget s’élève à 140 millions d’euros pour 2012.
 
Le décret énumère ses 13 missions principales, comme la conception d’une infrastructure géodésique(2) cohérente avec les systèmes internationaux, ainsi que la gestion du système national de référence géographique, gravimétrique et altimétrique.
 
L’IGN doit également réaliser et renouveler la couverture en imagerie aérienne ou satellitaire de l’ensemble du territoire. Outre la constitution des bases de données géographiques et des fonds cartographiques, il a désormais la charge des données relatives aux ressources et aux milieux forestiers et doit publier un rapport annuel sur l’inventaire permanent forestier. Il doit aussi suivre et surveiller les écosystèmes forestiers, produire des indicateurs de gestion durable de la forêt et participer aux conférences et organisations internationales dans le domaine forestier.
 
Autre prérogative essentielle: l’IGN fournit aux ministres les informations contribuant à la mise en œuvre des politiques nationales relatives à l’écologie, à l’énergie, à la forêt, à l’aménagement du territoire, à la prévention du changement climatique et à l’adaptation à ce changement. Concernant la publication des données, il administre le portail Inspire (3) dont les services de téléchargement de données seront ouverts en 2012.
 
Les 24 membres de son conseil d’administration (CA) sont nommés pour 4 ans par les ministres de l’équipement, de l’urbanisme, de l’environnement, de l’agriculture, des forêts, de la défense, de la recherche, du budget, du cadastre, et de l’intérieur (10 représentants), par le ministre du développement durable (5 personnalités), par le ministre chargé des forêts (3 représentants de la filière forestière). Les 6 derniers représentants sont élus au sein du personnel. Le CA et le directeur général seront assistés par un conseil scientifique et technique ainsi que par un comité consultatif pour la filière bois et forêt.
 
(1) Décret paru au JO du 28 octobre
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024720351&dateTexte=&categorieLien=id
(2) Un système géodésique permet de localiser un point par ses coordonnées géographiques (latitude, longitude, hauteur géodésique)
(3) http://inspire.ign.fr/
Inspire: Infrastructure for spatial information in the european community a été créé par la directive européenne 2007/2/EC


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus