L'Ifen évalue l'impact des routes sur l’environnement

Le 09 novembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans le numéro 114 de son «4 pages» datant d'octobre, l'Institut français de l'environnement (Ifen) dresse un état des lieux des impacts environnementaux générés par les routes. Leur construction et leur entretien absorbent 50% de la production nationale annuelle de granulats (sable, gravier…). Le terrassement, la construction et l'entretien des routes génèrent près de 297 millions de tonnes de déchets par an, principalement inertes. Deux tiers sont recyclés en remblais ou en techniques routières, le tiers restant, soit près de 100 millions de tonnes, est mis en décharge.

La filière de production d'enrobés, le transport des matériaux et l'entretien des routes sont responsables d'environ 0,9% des émissions nationales de CO2, et la circulation des véhicules y contribue à hauteur de 36,6%.

Enfin, les milieux naturels sont coupés par le réseau routier, ce qui gêne le déplacement des espèces et réduit les échanges. Ainsi, l'emprise des grandes routes occupe 0,14% de la superficie des surfaces d'intérêts écologiques, sans compter les voies d'accès et aménagements induits.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus