L'hippodrome d'Auteuil certifié Iso 14.001

Le 06 octobre 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
France galop
France galop

Depuis 2003, France Galop est engagé dans la certification Iso 14.001 de ses hippodromes d'Auteuil et de Longchamp. Les efforts ont plus particulièrement porté sur la gestion des déchets.

Suite à la volonté de la ville de Paris de certifier Iso 14.001 les bois parisiens (Boulogne et Vincennes), les concessionnaires ont dû plonger eux-mêmes dans les affres de la certification environnementale afin de rester en bons termes avec leur propriétaire. Depuis, France Galop, société organisatrice de courses de plat et d'obstacle, a obtenu en mai 2005 la certification Iso 14.001 pour l'hippodrome d'Auteuil et travaille actuellement sur celle de Longchamp, deux hippodromes dont elle est concessionnaire et qui se trouvent dans le bois de Boulogne (1). «Nous souhaitons entretenir des rapports privilégiés avec la ville de Paris, et notamment avec la direction des jardins et espaces verts», explique Hugues Gérard, attaché de direction à la direction des courses et des sites.

Pour cela, la direction a mis en place une politique portant sur 5 points et a engagé un chargé de mission environnement. Si les hippodromes n'ont pas un impact environnemental très important, des risques doivent être pris en compte, liés aux nombreuses activités du site dont ses activités agricoles. «D'abord, il a fallu mettre en conformité certaines installations du site d'Auteuil soumises à déclaration et dont les derniers dossiers préfectoraux dataient des années 1980, indique Nabil Kandi, chargé de mission en environnement et en développement durable pour France Galop. Cela concernait une chaudière, une tour aéroréfrigérante (Tar), un système de climatisation et la station de distribution de carburant.» La deuxième priorité a porté sur la prévention des pollutions et la maîtrise des risques, avec l'augmentation du nombre de contrôles de la Tar, l'achat de kits anti-pollution pour les cuves de fioul et de carburant enterrées, etc.

Le troisième point, la certification Iso 14.001, a permis d'améliorer la gestion des déchets, le «point noir» du site, selon Nabil Kandi. «Avant, les employés avaient peu de connaissances sur le sujet: ils n'utilisaient pas les bordereaux de suivi des déchets industriels, précise le chargé de mission. Et le tri sélectif portait sur 3 types de déchets (déchets verts, huiles et autres). Maintenant, les employés trient une quinzaine de types différents, des pneus aux ampoules en passant par les bombes aérosols. Pour cela, nous avons formé les salariés ainsi que les prestataires et les sous-concessionnaires.» En outre, France Galop a investi 25.000 euros pour bâtir un quai et les coûts d'exploitation sont d'environ 5.000 euros par an. La société s'engage aussi dans une démarche d'amélioration continue, exigée par la certification. «Nous avons à peu près une centaine d'actions d'amélioration par an, commente Nabil Kandi. Par exemple, nous souhaitons arriver à un taux de valorisation de nos déchets banals de 50% au lieu de 25%.»

D'autres idées ont été initiées comme la récupération des 5.000 bouteilles de champagne lors du prix de l'Arc de triomphe, le 2 octobre dernier à l'hippodrome de Longchamp, ou l'installation d'une liane végétale pendue sur les tribunes équipée d'un système de goutte-à-goutte permettant d'optimiser la gestion de l'eau. Ces opérations illustrent la volonté de France Galop de développer l'information tant vers l'ensemble du personnel que vers le grand public.



(1) France Galop gère en outre les hippodromes de Chantilly, Deauville, Maison-Laffitte, et Saint-Cloud.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus