L’export pour l’Occident à l’origine du tiers des émissions chinoises

Le 01 août 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Occident «sous-traite» de plus en plus ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Le cas chinois est flagrant à cet égard.

Selon une étude publiée jeudi 24 juillet dans la revue britannique Energy Policy, intitulée «La contribution des exportations chinoises au changement climatique», les émissions de CO2 des entreprises exportant principalement vers l'Occident ont fortement augmenté entre 1987 et 2005, passant de 12% en 1987 à 21% en 2002, puis 33% en 2005.

«Notre niveau important de consommation contribue directement au réchauffement climatique, en particulier si les biens de consommation sont fabriqués dans d'autres pays comme la Chine, un pays où les technologies sont inefficaces et dépendent de l'énergie tirée du charbon», estime Klaus Hubacek, de l'Université de Leeds (Angleterre), co-auteur de l'étude.

Celle-ci prévoit, à l'horizon 2030, un triplement des émissions de GES chinoises.



The contribution of chinese exports to climate change, Christopher L. Weber et al., 2008, Energy Policy




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus