L’évolution fiscale, c’est maintenant?

Le 20 août 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En 2007, Roselyne Bachelot proposait de financer la sécu avec la fiscalité verte.
En 2007, Roselyne Bachelot proposait de financer la sécu avec la fiscalité verte.

Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé a évoqué le 19 août, à Frangy-en-Bresse, quelques pistes permettant de faire évoluer le financement de la protection sociale.

«A l'évidence nous ne pouvons éviter de faire évoluer le financement de notre modèle social, qui pèse aujourd'hui principalement sur le travail. […] Réformer le financement de notre modèle social, c'est aussi faire contribuer d'autres revenus que le travail. On ne peut pas d'un côté expliquer qu'il y a trop de cotisations sur le travail et de l'autre refuser la mise à contribution des revenus du capital.»

«C'est cela le changement que nous avons engagé», a poursuivi l’ex-secrétaire nationale du PS à la solidarité et la protection sociale, à la tribune de la Fête de la rose.

«Plusieurs pistes s'offrent à nous et aucune n'est privilégiée. Mais il est normal de se demander si une taxe écologique ne serait pas utile alors que l'impact de l'environnement sur notre santé est chaque jour confirmé», selon l’ancienne strauss-kahnienne.

L’idée n’est toutefois pas nouvelle. En septembre 2007, Roselyne Bachelot alors ministre de la santé affirmait «réfléchir à une restructuration d’une fiscalité écologique qui serait, par exemple, destinée, en partie bien entendu, à l’assurance maladie».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus