L’Eurovignette verte ne sera pas obligatoire

Le 03 septembre 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La mise en œuvre de la réforme de la directive Eurovignette sera facultative, assure dans un communiqué du 2 septembre le ministère en charge de l’environnement, suite au Conseil informel sur les transports. Cette réforme voulue par la France vise à internaliser les coûts environnementaux (congestion, pollution de l’air, bruit etc.) liés à la circulation des poids lourds dans l’Union européenne. Les pays excentrés de l’Union européenne comme l’Espagne y sont opposés car elle pourrait les isoler un peu plus.

D’après l’édition du 2 septembre des Echos, des difficultés demeurent: l’une sur l’affectation des recettes –le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Suède s’opposent à la proposition de la Commission de financer des projets d’amélioration de l’efficacité énergétique des transports-; l’autre sur les nuisances concernées –les émissions de CO2, la protection de la biodiversité et la congestion font débat.

Les 27 ont également abordé le thème des transports propres, et évoqué la création d’un «centre de ressources» regroupant les informations statistiques et les réglementations en vigueur dans toutes les villes, «afin de faciliter l’échange de bonnes pratiques». Une manière pour l’Union d’encourager les initiatives des collectivités territoriales.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus