L’Europe veut se doter d’un super réseau électrique

Le 31 décembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L’avenir de l’éolien, c’est bien connu, est au large. Pour la seule mer du Nord, l’association européenne de l’énergie éolienne (Ewea) estime le gisement à 150 gigawatts. Problème : les sites où seront installés les milliers d’aérogénérateurs géants ne sont pas encore desservis par des lignes à haute tension.

 

Un problème en voie de résolution. Le 13 décembre dernier, les représentants de 10 pays de l’Union européenne (dont la France) et de 7 compagnies spécialistes des réseaux électriques, de l’ingénierie et de la maintenance, ont conclu un accord portant sur la création d’un super réseau électrique devant relier les futurs champs éoliens de la mer du Nord, de la Baltique, de la Manche, et des mers Celtique et d'Irlande à la terre.

 

Le texte prévoit la livraison d’une étude de faisabilité d’ici le mois de juin prochain ; la livraison du super réseau offshore étant annoncée pour 2020. Reste à trouver les financements. Le montant du devis est, pour le moment, évalué à une trentaine de milliards d’euros.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus