L’Europe toujours incapable de définir un avenir au glyphosate

Le 09 novembre 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Une large majorité de la population européenne est favorable à l'interdiction du glyphosate.
Une large majorité de la population européenne est favorable à l'interdiction du glyphosate.
VLDT

La licence dont dispose Monsanto échoit le 15 décembre prochain.

 

Comme c’était à craindre, pour la deuxième fois en moins de 15 jours, les 28 ne sont pas parvenus, ce jeudi 9 novembre, à s’entendre sur l’avenir du glyphosate. Lors du vote intervenu ce matin, 14 pays se sont prononcés en faveur d’une prolongation d’autorisation du principe actif de l’herbicide Roundup pour 5 ans; 4 pays se sont abstenus et 9 délégués (dont le Français) ont voté contre la reconduction de l’autorisation.

La nouvelle proposition de ré-autorisation faite par la Commission européenne, pour 5 ans, une période deux fois plus courte qu'elle ne le souhaitait initialement, n'a pas convaincu les pays les plus réticents, comme la France. «C'est normal que le passage de 10 ans à trois ans ne se fasse pas de manière si fluide mais on avance», a commenté Nicolas Hulot. Aucune majorité qualifiée n’ayant été trouvée, la Commission va changer de méthode.

 

Pays

Ce qu’ils voulaient

Ce qu’ils ont voté

Lettonie

Reconduction de 10 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Hongrie

Reconduction de 15 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Slovaquie

Reconduction de 15 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Suède

Reconduction de 5 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Finlande

Reconduction de 10 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Lituanie

Reconduction de 10 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Pays-Bas

Reconduction de 15 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Slovénie

Reconduction de 5 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Irlande

n.c.

Pour la reconduction de 5 ans

Royaume-Uni

Reconduction de 10 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Espagne

Reconduction de 10 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Danemark

Reconduction de 10 ans

Pour la reconduction de 5 ans

Estonie

Reconduction de 15 ans

Pour la reconduction de 5 ans

République Tchèque

n.c.

Pour la reconduction de 5 ans

Roumanie

Reconduction de 10 ans

Abstention

Bulgarie

Reconduction de 15 ans

Abstention

Portugal

n.c.

Abstention

Allemagne

Reconduction de 3 ans

Abstention

Pologne

Reconduction de 15 ans

Abstention

Italie

Reconduction de 5 ans

Contre la reconduction de 5 ans

France

Reconduction de 3 ans

Contre la reconduction de 5 ans

Croatie

n.c.

Contre la reconduction de 5 ans

Grèce

n.c.

Contre la reconduction de 5 ans

Belgique

Reconduction de 5 ans

Contre la reconduction de 5 ans

Chypre

Reconduction de 15 ans

Contre la reconduction de 5 ans

Autriche

Reconduction de 5 ans

Contre la reconduction de 5 ans

Malte

Reconduction de 5 ans

Contre la reconduction de 5 ans

Luxembourg

Reconduction de 5 ans

Contre la reconduction de 5 ans

 

Bruxelles a saisi le comité d’appel qui doit se prononcer sur la reconduction de la molécule, classée potentiellement cancérigène par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), d’ici la fin du mois de novembre. Si aucune majorité qualifiée ne se dessinait, la décision finale revient normalement à la Commission. Toutefois, le commissaire à la santé, Vytenis Andriukaitis, a indiqué à plusieurs reprises être hostile à l’idée d’assumer seul la responsabilité d’une décision de renouvellement.

La licence dont dispose le produit-phare de Monsanto sur le territoire de l'UE arrive à échéance le 15 décembre.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus