L’Europe se mobilise sur le thème des perturbateurs endocriniens

Le 12 octobre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un communiqué publié le 10 octobre dernier, le ministère de l’écologie évoque la récente mobilisation européenne sur le thème des perturbateurs endocriniens.

«Nathalie Kosciusko-Morizet se félicite de la mobilisation du Conseil Environnement sur le thème des perturbateurs endocriniens à l’initiative de la France et de la Suède» mentionne le communiqué.

Selon le ministère, le thème des perturbateurs endocriniens aurait été évoqué au niveau européen. Et la rédaction d’une note commune franco-suédoise ferait référence au rapport de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (Anses) sur le bisphénol A (BPA) publié le 27 septembre dernier (voir article JDLE). La note commune «appelle à l’adoption de mesures de gestion du risque pour la protection des générations futures».

Toujours selon le ministère, la présentation de cette note a été soutenue par plusieurs délégations, comme la future présidence danoise, la Belgique, la Finlande et l’Italie. Le commissaire européen en charge de l’environnement, Janez Potocnik, a annoncé la tenue en 2012 d’une conférence sur le thème des perturbateurs endocriniens et de leurs effets combinés, «afin de préparer la révision de la stratégie européenne».

Sur le bisphénol A plus spécifiquement, à la lumière du rapport de l’Anses, Janez Potocnik s’est dit prêt à «revoir la position actuelle de la Commission européenne fondée sur l’absence de preuves scientifiques et a donc saisi l’Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa)»

 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus