L’Europe s’attaque au shark finning

Le 19 mars 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les requins devront toujours être débarqués avec leurs nageoires
Les requins devront toujours être débarqués avec leurs nageoires

La découpe des ailerons de requins sur les bateaux de pêche ne connaîtra plus aucune exception, ont décidé ce 19 mars les ministres européens de l’agriculture réunis à Bruxelles.

Cette pratique, appelée «shark finning», consiste à ne pêcher les requins que pour leurs nageoires et à rejeter en mer les poissons mutilés, encore vivants. Les ailerons atterrissent dans les assiettes d’Asie du Sud-est où la soupe d’ailerons de requin est très appréciée.  

Si la proposition de Bruxelles a été votée par le Conseil européen, elle doit encore être adoptée par le Parlement avant d’être définitive.

Depuis 2003, cette découpe est interdite sur les navires de pêche européens. Mais des exemptions permettaient encore aux pêcheurs de débarquer les nageoires et les carcasses dans des ports différents, ce qui favorisait les fraudes.

Par ailleurs, le shark finning a généré une surpêche dans les eaux européennes. Selon l’association Pew Environment Group (PEG), celle-ci est responsable de la disparition de 73 millions de requins chaque année. Une trentaine d’espèces risquent également de disparaître.

Les squales sont en effet fragilisés par rapport à d’autres espèces. Ils n’atteignent leur maturité sexuelle qu’à l’âge de 10 ans et n’ont que peu de petits à la fois.  

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus