L’Europe s’accorde sur la réutilisation des eaux usées

Le 26 juin 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
De la station d'épuration au champ.
De la station d'épuration au champ.

Le Conseil des ministres européens de l’environnement a adopté un projet de règlement facilitant l'utilisation d'eaux urbaines résiduaires à des fins d'irrigation agricole.

 

Quel meilleur moment qu’un épisode caniculaire pour évoquer le recyclage des eaux résiduaires? Chaleur extrême ou pas, les ministres européens chargés de l’environnement se sont accordés, mercredi 26 juin, sur un projet de règlement européen visant à encadrer la réutilisation des eaux résiduaires à des fins agricoles.

Le texte fixe comme principe premier celui du volontariat. Seuls les Etats membres ayant l’intention de réutiliser leurs eaux usées devront adapter leur législation.

plan et permis

Les volontaires devront mettre en place un cadre administratif. Celui-ci devra prévoir la création d’une administration délivrant des permis de recyclage. Ces réutilisations devront être réalisées dans le cadre d’un plan de gestion.

Le texte fixe aussi les niveaux de dépollution à atteindre avant épandage ainsi que les usages possibles de ces eaux recyclées.

Les discussions en trilogue devraient débuter dans le courant du prochain semestre. Le texte devrait entrer en vigueur 5 ans après son adoption finale.

En France, la réutilisation des eaux usées traitées pour l’irrigation de cultures ou d’espaces verts est régie par l’arrêté du 2 août 2010, modifié par l’arrêté du 25 juin 2014, et par l'instruction interministérielle du 26 avril 2016.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus