L’Europe investit dans ses interconnexions

Le 19 janvier 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le câble électrique IFA2 doit relier Tourbe (Calvados) et Chilling (Royaume Uni).
Le câble électrique IFA2 doit relier Tourbe (Calvados) et Chilling (Royaume Uni).
National Grid

Deux projets français sont concernés.

La Commission européenne a annoncé, ce mardi 19 janvier, le déblocage de 217 millions d’euros pour le financement de 15 grands projets d'infrastructures énergétiques transeuropéennes.

Ce financement fait suite à l’appel à propositions lancé dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE).

Sur les 15 projets retenus (sur 24 présentés), 9 concernent le secteur du gaz (207 M€) et 6 le secteur de l’électricité (10 M€). Plus de 85% du budget global seront consacrés à la réalisation de deux gazoducs, dont celui qui reliera la Bulgarie à l’Autriche, via la Roumanie et la Hongrie. Le solde (29 M€) financera la réalisation d’études d’impact sur l’environnement.

Deux projets français bénéficieront de ces subsides européennes: l’interconnexion électrique sous-marine de 1 gigawatt entre Tourbe (Calvados) et Chilling (Royaume Uni) (projet IFA2) et la construction d’une station de compression et d’un gazoduc de 120 kilomètres de long, reliant Le Perthus (Pyrénées-Orientales) à Barbaira (Aude) (projet Midcat).

Dans le cadre du MIE, une enveloppe de 5,35 Md€ est prévue pour les infrastructures énergétiques transeuropéennes au cours de la période 2014-2020.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus