L’Europe finance les énergies renouvelables du Sud

Le 07 mai 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L’Agence française de développement (AFD), la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Association des institutions européennes de financement du développement (IEFD) ont annoncé, ce vendredi matin 7 mai, la création d’un fonds destiné à financer la lutte contre les conséquences des changements climatiques. Les trois parties vont mettre en place un mécanisme de co-investissement qui permettra d’investir, avant la fin de l’année, dans des projets du secteur privé en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique, en Asie et en Amérique latine.

Les trois partenaires apporteront des financements à long terme pour soutenir des projets liés aux énergies renouvelables dans des pays qui connaissent une grave pénurie énergétique et souffrent d’un accès insuffisant à l’énergie, afin de renforcer leur essor économique. Les ressources devraient être apportées par l’AFD, la BEI, ainsi que par 12 membres de l’IEFD : BIO (Belgique), CDC (Royaume-Uni), Cofides (Espagne), DEG (Allemagne), Finnfund (Finlande), FMO (Pays-Bas), IFU (Danemark), Norfund (Norvège), OeEB (Autriche), Proparco (France), Sifem (Suisse) et Swedfund (Suède).

Parallèlement, la Caisse des dépôts a récemment été missionnée pour réfléchir à la création d’un fonds carbone dédié au financement d’opérations de réduction d’émission dans les pays de la Méditerranée.Doté de plusieurs milliards d’euros, ce fonds accompagnera, notamment, la montée en puissance du plan solaire méditerranéen.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus