L’Europe entend améliorer de 30% son efficacité énergétique d’ici à 2030

Le 23 juillet 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Connie Hedegaard obtient ses 30%.
Connie Hedegaard obtient ses 30%.
DR

C’est probablement la dernière victoire de Connie Hedegaard. Trois mois avant son probable départ de Bruxelles, la commissaire à l’action climatique a obtenu, ce mercredi 23 juillet, que la Commission européenne fixe à 30% l’objectif d’amélioration de l’efficacité énergétique d’ici 2030. Cet objectif complétera le paquet Energie Climat 2030 présenté le 22 janvier dernier.

Ce train de mesures vise désormais à abattre de 40% les émissions européennes de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030, à produire 27% de l’énergie consommée avec des énergies renouvelables et donc à améliorer de 30% l’efficacité énergétique.

Victoire personnelle de la commissaire danoise (le président de la Commission et le commissaire à l’énergie soutenaient un objectif moins ambitieux), ces «30%» n'ont pas encore force de loi.

Il revient aux chefs d’Etat et de gouvernement des 28 de le valider, comme pour le reste du PEC 2030. Cette décision doit en principe être entérinée lors du Conseil européen du mois d’octobre. Ce sera la deuxième fois que les dirigeants européens tenteront de définir ce qui sera la position officielle de l’UE lors du sommet mondial sur le climat, organisé en décembre 2015 à Paris.

Dans un communiqué, le Bureau européen de l’environnement estime qu’améliorer de 40% l’efficacité énergétique aurait permis à l’Union européenne de réduire de 40% ses importationps de gaz naturel et d’alléger de 552 milliards d’euros le montant de sa facture énergétique, entre 2011 et 2030.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus