L’Europe croit de nouveau à la séquestration du CO2

Le vendredi 17 mai 2019 à 18h 44 par Valéry Laramée de Tannenberg
A Sleipner, Equinor réinjecte 1 Mt de CO2 par an dans le sous-sol marin.
A Sleipner, Equinor réinjecte 1 Mt de CO2 par an dans le sous-sol marin.
Statoil

Le BRGM et 16 partenaires vont rédiger des études de faisabilité de projets de capture et de séquestration géologique du CO2 industriel (CSC) dans 8 régions d’Europe.

Extrait : C’est en catimini que l’Europe relance des projets de CSC. Testée depuis une vingtaine d’années un peu partout dans le monde, cette technologie vise à capter les émissions carbonées d’un (ou de plusieurs) site industriel...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus