L’Europe croit dans les énergies renouvelables

Le 16 juin 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a annoncé aujourd’hui 16 juin un effort conséquent dans le budget pluriannuel de l'Union européenne en faveur des énergies renouvelables, relancées grâce à la décision de l'Allemagne d'abandonner le nucléaire.

«Je pense que la décision de l'Allemagne va considérablement aider au développement des technologies renouvelables», a affirmé José Manuel Barroso dans une intervention à l'occasion de la présentation à Bruxelles du rapport du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) consacré aux énergies renouvelables. «Je ne peux pas encore anticiper les propositions budgétaires de la Commission européenne pour la période 2014-2020, mais elles comporteront des engagements conséquents pour les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique», a-t-il annoncé.

Le commissaire au budget, le Polonais Janusz Lewandowski doit soumettre le 29 juin ses propositions budgétaires et des idées pour de nouvelles ressources.

L'enveloppe globale du budget de l'UE est aujourd'hui fixée pour 7 ans. Il s'agit d'un plafond de dépenses à 1,23% du produit intérieur brut des 27 pays et qui constitue le principal mécanisme de redistribution au sein de l'Union. La politique agricole commune et les aides régionales constituent actuellement 80% des dépenses annuelles.

De son côté, la commissaire en charge du climat, Connie Hedegaard, a salué les engagements de Jose Manuel Barroso et a jugé «que le temps était venu pour l'Union européenne d'éviter les investissements inutiles dans des sources d'énergie qui s'avèrent ensuite très onéreuses».

La Danoise attend, lors de la prochaine réunion des ministres de l'environnement le 21 juin à Luxembourg, l'ouverture d'une discussion sur les objectifs de l'UE et notamment en matière de réduction des émissions de CO2 et sur la part des renouvelables dans les bouquets énergétiques des Etats.

«Réduire de 40% les émissions de CO2 et porter la part des renouvelables à 45% pour 2030 est faisable», a estimé Connie Hedegaard.

L'UE s'est engagée pour 2020 à réduire ses émissions de CO2 de 20% par rapport à leurs niveaux de 1990 et de porter à 20% la part des renouvelables pour la production d'énergie.

 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus