L’Europe centrale et le Pakistan sous les eaux

Le 09 août 2010 par Thérèse Rosset
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Pakistan, Europe centrale, un point commun : les inondations dévastatrices de ces dernières semaines. Toutes proportions gardées.

Côté européen, 15 personnes sont mortes après les fortes pluies de samedi et dimanche qui ont touché l’Allemagne, la Lituanie, la Pologne et la République tchèque. Des villes polonaises autour de la ville de Görlitz ont été submergées après la rupture d’un barrage, ce qui a élevé de 7 mètres le niveau d’eau. Les pluies torrentielles ont fait sortir de leur lit les rivières, obligeant des milliers de personnes à évacuer. 1.000 foyers tchèques étaient encore privés d’électricité dimanche, 4.000 de gaz.

Au Pakistan, le bilan est catastrophique où les autorités indiquaient le 6 août que 12 millions de personnes étaient déjà touchées par les inondations dans les seules provinces du Pendjab (700.000 hectares de terres détruits dans cette région du centre) et de Khyber Pakhtunkhwa (nord-ouest).

Les glissements de terrain ont augmenté le nombre de victimes. 28 corps ont été découverts samedi dans la province de Gilgit-Baltistan, dans le nord du pays.

Au total, l’ONU estime à 1.600 le nombre de morts en deux semaines. « C’est une grande tragédie, d’une ampleur inimaginable. Il continue de pleuvoir et nous nous attendons à d’autres pertes », déplore le premier ministre Yousouf Raza Gilani.

Cette catastrophe serait pire par sa dimension que le tsunami de 2004, qui avait affecté 5 millions de personnes, relève Maurizio Giuliano : « Jusqu’à présent, les inondations au Pakistan ont fait 13,8 millions de sinistrés », a déclaré aujourd’hui 9 août le porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU.

Mais aussi plus grave que le tremblement de terre à Haïti de janvier dernier, qui a touché 3 millions d’individus.

« Le niveau d’aides doit être massivement augmenté, insiste Martin Mogwanja, coordinateur humanitaire pour l’ONU au Pakistan, il manque de bâches en plastique, de biens pour la maison, les stocks doivent être transportés d’urgence vers les zones touchées ».

La communauté internationale a commencé à se mobiliser. L’Australie, les Etats-Unis et l’Italie ont déclaré doubler leur aide (9,2 millions de dollars américains pour l’Australie, soit 6,9 millions d’euros). La France s’est engagée à hauteur de 1,05 million €

 

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus