L’Europe atteindra ses objectifs de Kyoto avant terme

Le 12 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L’Union européenne sera bien le bon élève de la classe climatique mondiale. C’est du moins ce qu’elle affirme dans un communiqué, publié ce mardi 12 octobre. Selon le « Rapport annuel de la Commission sur les progrès accomplis », les 25 Etats membres auxquels des objectifs de réduction ont été assignés au titre du protocole de Kyoto [seuls Chypre et Malte n’ont pas d’objectifs] respecteront leurs engagements.

En 1997, les 15 Etats membres que comptait l'Union européenne au moment de l’adoption du protocole se sont engagés à réduire collectivement de 8 % leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) entre 1990 et 2012. Cet engagement a été traduit en objectifs nationaux contraignants. En revanche, aucun objectif collectif n'a été fixé pour les émissions de l'UE?27. Sur les 12 Etats membres qui ont rejoint l’Union européenne en 2004 et 2007, 10 ont souscrit, au titre du protocole de Kyoto, des engagements individuels leur imposant de réduire leurs émissions de 6 ou 8 % par rapport aux niveaux de l’année de référence d’ici 2008/2012.

Comme cela a été annoncé en juin dernier, les émissions de GES de l'UE?15 en 2008 (dernière année pour laquelle des données complètes sont disponibles), ont été inférieures de 6,9 % aux niveaux de l'année de référence. Or, dans la même période, rappelle la Commission, « l'économie de l'UE?15 a enregistré une croissance de près de 45  % ». Pour l’UE?27 dans son ensemble, les émissions ont baissé de 14,3 % entre l'année de référence et 2008.

Dans un rapport distinct, également publié mardi, l'Agence européenne pour l'environnement présente des estimations provisoires [et légèrement distinctes de celles de la Commission] selon lesquelles les émissions ont fortement baissé en 2009 en raison de la situation économique. En 2009, les émissions de l'UE?15 ont été inférieures de 12,9 % aux niveaux comptabilisés en 1990. Pour l’UE 27, la diminution des rejets atteint 17,3 % par rapport aux niveaux de 1990.

Côté perspectives, les choses s’annoncent bien aussi. Pour l'UE 15, le rapport de la Commission montre que les émissions totales de GES seront, en 2012, inférieures de 14,2 % à celles de 1990. A condition toutefois que les Etats membres réduisent effectivement leurs rejets, achètent suffisamment de crédits d'émission internationaux et reboisent comme prévu.

Les « politiques et mesures » (normes thermiques des bâtiments, limite de consommation des véhicules, etc.) doivent permettre de réduire les émissions de 10,4 % entre 1990 et 2012. L 'achat de crédits d'émission doit permettre une réduction supplémentaire de 2,7 %, portant la réduction totale à environ 13,2 %. Les activités de boisement et de reboisement devraient réduire encore les émissions de 1 %.

 

L’objectif fixé en 2008 par le paquet Energie-climat (-20 % de GES) paraît donc à portée de main.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus