L’Europe à la rescousse de son huile d’olive

Le 23 mai 2013 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'huile d'olive : un produit très trafiqué.
L'huile d'olive : un produit très trafiqué.

La Commission européenne a adopté des mesures en faveur d’un meilleur contrôle de l’huile d’olive, produit qui figure parmi ceux faisant le plus souvent l’objet de fraudes, dans le cadre d’un plan d’action approuvé le 15 mai. Présenté en juin 2012, ce plan d’action vise à venir en aide au secteur oléicole européen, dont les revenus sont fortement affectés par une baisse mondiale des prix. Entre autres mesures, la Commission fait écho à «certains acteurs de la filière», «favorables à un durcissement des paramètres de qualité et d’authenticité».

Dans son plan d’action, la Commission propose ainsi de renforcer les méthodes techniques pour détecter les mélanges frauduleux, ou encore d’améliorer l’étiquetage, particulièrement sur les conditions de conservation. A la différence de la date-limite de consommation, la date-limite d’utilisation optimale («à consommer de préférence avant») n’est toujours pas obligatoire, la Commission proposant de chercher une méthode afin de l’évaluer. Autre moyen de lutter contre la fraude -que certains ressentent déjà comme un symptôme d’eurocratie-, l’interdiction à partir du 1er janvier 2014 des jarres d’huile dans la restauration pour les remplacer par des contenants jetables après consommation.

Objectif: empêcher tout mélange avec une huile de moindre qualité. «Cela permettra de garantir aux consommateurs un produit de haute qualité», se réjouit dans un communiqué Rafael Sanchez de Puerta, président du groupe de travail Huiles d’olive du Copa-Cogeca [1]. Selon le syndicat agricole, l’adoption du plan d’action est un gage de «viabilité» et de «compétitivité» pour les producteurs européens. Selon la Commission européenne, l’UE produirait 73% de l’huile d’olive dans le monde et en consommerait 66%.

[1] Comité des organisations professionnelles agricoles de l'Union européenne-Comité général de la coopération agricole de l'Union européenne.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus