L’été furieux australien? La faute au climat

Le 06 mars 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
123 événements climatiques extrêmes ont été recensés au cours de l'été.
123 événements climatiques extrêmes ont été recensés au cours de l'été.

De mémoire d’Australien, on n’avait jamais vu pareil été. Ces dernières semaines, pas moins de 123 événements climatiques extrêmes ont frappés l’île-continent.

L’événement est tel, aux antipodes, que la très officielle commission sur le changement climatique vient de lui consacrer un rapport. Trois semaines durant, la majorité du territoire a dû supporter des températures diurnes dépassant la normale saisonnière. A Alice Springs (nord-ouest), le thermomètre n’est pas tombé sous la barre des 40°C durant 17 jours. Conséquence: un début de sécheresse a durement frappé 5 Etats et créé les conditions propices au démarrage de près de 150 incendies, notamment en Tasmanie, Nouvelle Galle du Sud et dans l’Etat de Victoria.

Paradoxalement, c’est aussi durant cet été qu’ont été battus une trentaine de records de précipitations. En partie imputables au cyclone Oswald, ces pluies diluviennes se sont abattues fin janvier, indique l’étude de la commission. A Canungra (ouest), il est ainsi tombé 407 millimètres d’eau en une seule journée. Conclusion du rapport: «L'été furieux australien montre que le changement climatique affecte déjà les Australiens».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus