L’état de l’Union européenne selon Barroso

Le 12 septembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le projet européen de Barroso n'est pas très environnemental.
Le projet européen de Barroso n'est pas très environnemental.

Comme chaque année depuis trois ans, le président de la Commission a présenté, aujourd’hui, aux députés européens sa vision de l’état de l’Union européenne (UE). Important, son discours traite de la crise économique et financière, de l’achèvement de l’union économique. José Manuel Barroso a proposé aussi aux eurodéputés de renforcer l’UE, laquelle «doit évoluer vers une fédération d’Etats-nations». Ambitieux, ce projet a pour but «de régler nos problèmes communs en partageant la souveraineté d'une manière qui permette à chaque pays et à chaque citoyen d’être mieux équipé pour maîtriser son propre destin».

Hélas, force est de constater que la préservation de l’environnement ne figure pas (encore) au menu européen. Les mots écologie, eau, air, biodiversité, santé, mer, déchet, développement durable ne sont pas cités une seule fois dans le discours fleuve de l’ancien Premier ministre portugais. L’énergie est évoquée à plusieurs reprises. Mais pour rappeler la nécessité de construire les infrastructures faisant défaut à l’achèvement du marché unique. Le chef de l’exécutif appelle aussi les Européens à réduire la dépendance énergétique du continent, notamment en exploitant «tout le potentiel des énergies renouvelables». José Manuel Barroso appelle enfin à la création d’une nouvelle politique industrielle. Laquelle devra notamment «créer un environnement économique propre à encourager l'esprit d'entreprise et à soutenir les petites entreprises», mais aussi «explorer la croissance verte et utiliser beaucoup plus efficacement nos ressources».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus