L’espoir pétrolier en Guyane française s’éloigne

Le 23 juillet 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pour la 4ème fois, le Stena Icemax n'a rien trouvé
Pour la 4ème fois, le Stena Icemax n'a rien trouvé

Au large de la Guyane française, l’espoir de trouver du pétrole a pratiquement disparu. La compagnie pétrolière britannique Tullow a en effet confirmé, ce 23 juillet, l’échec du forage du quatrième puits dans un communiqué.

Le puits d’exploration GM-ES-4, situé sur le site de Cebus, a été bouché et abandonné après un forage d’une profondeur totale de 6.292 mètres (2.252 m sous l’eau et 4.040 m dans la croûte océanique), précise le pétrolier.

Le groupe Tullow ne détient que 27,5% du permis d’exploration Guyane Maritime. 45% de la participation est attribuée à Shell, 25% à Total. Il faut ajouter 2,5% partagés à égalité entre Northern Petroleum et Wessex Exploration.

Toutefois, l’exploration au large de la Guyane française n’est pas totalement terminée. «La campagne actuelle va se terminer avec le puits GM-ES-5», a commenté Angus McCoss, directeur de l’exploration de Tullow. Ce puits sera foré par le navire Stena ICEMax cet été, près de l’endroit où du pétrole avait été détecté en septembre 2011, à 150 kilomètres au nord-est de Cayenne. Une découverte qui n’a eu, pour l’instant, aucune retombée.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus