L’Espagne vise les 100.000 mini-éoliennes pour 2020

Le 02 juillet 2010 par Thérèse Rosset
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Espagne ne cesse de parier sur le vent. Déjà dotée du second parc éolien européen (19.149 mégawatts, soit 4 fois plus qu’en France !), le royaume ibérique en veut toujours plus. D’ici quelques années, les casas risquent fort de voir pousser sur leurs toits de petites éoliennes. Dans un communiqué daté du 1er juillet, l’Association des producteurs d’énergies renouvelables (Appa) estime à 100.000 leur nombre dans 10 ans.

Ces prévisions sont basées sur le Plan d’action national des énergies renouvelables (Paner), dont le brouillon a été dévoilé le 14 juin par le gouvernement espagnol. Conformément au paquet Energie climat européen, l’objectif global du Paner a été fixé à 22,7 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique espagnol en 2020. Côté mini-éoliennes, le ministère de l’industrie veut atteindre 370 MW pour 2020, soit 100.000 machines. 

 « Ce document officiel ouvre la porte à un système de régulation et de rémunération spécifique pour les mini- éoliennes, ce qui permettrait son développement en Espagne », a indiqué Francisco Javier Forte, président de la section Petites éoliennes à l’Appa. Ces petits moulins à vent existent déjà mais restent encore limités aux habitations non reliées à un réseau de distribution d’électricité. La puissance moyenne de ces installations est de 3,7 kilowatts. Les éoliennes de 1,7 kW coûtent 6.000 euros et permettraient d’alimenter en électricité une famille pendant un an en moyenne, selon Beñat Sanz, technicien d’Appa.

 

Ces petites éoliennes pourront être placées sur les toits sans endommager les fondations et ne seront pas plus hautes qu’une antenne de téléphonie mobile. Néanmoins, elles auront besoin de l’aide d’un système électrique destiné à faciliter leur impulsion. « La technologie mini-éolienne nous permettra, grâce à la baisse des coûts, d’apporter l’électricité aux deux millions de personnes qui en manquent », de l’avis de Francisco Javier Forte.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus