L’Espagne lance un plan d’économie

Le 04 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Les premiers effets du «  printemps arabe  » se font sentir… en Espagne. Pour atténuer les conséquences de la hausse des prix des carburants et des combustibles, Madrid aadopté, aujourd’hui vendredi, un ambitieux programme d’économie d’énergie, indique un communiqué du gouvernement espagnol.

 

Dès le 7 mars, la vitesse maximale sur autoroutes sera fixée à 110km/h (contre120 km/hjusqu’à présent). Cette seule mesure, espère le vice-président du Conseil des ministres Alfredo Pérez Rubalcaba, permettra d’abaisser de 15% la consommation des voitures à essence et de 11% celles des véhicules roulant au gazole, soit 1,4 milliard d’euros d’économie par an. Parallèlement, le taux d’incorporation d’agrocarburants dans le gazole va passer de 5% à 7%.

 

Pour inciter les Espagnols à emprunter davantage les transports publics, les prix des billets et des abonnements des trains régionaux et à longue distance vont diminuer de 5%. Ce qui n’est pas forcément du goût des gouvernements des régions exploitant des lignes de chemin de fer.

 

Les collectivités territoriales devront, elles aussi, faire de gros efforts. Les agglomérations autonomes (comme Madrid ou Valence) et les juntes régionales devront fortement améliorer leur efficacité énergétique, notamment en modernisant et en réduisant l’éclairage public, en développant l’équipement des bâtiments publics en panneaux solaires et en diminuant fortement l’illumination des édifices publics. Elles devront aussi changer les pneumatiques de leurs 60.000 véhicules.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus