L’EPR français nuit au développement du nucléaire finlandais

Le 13 mai 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'EPR d'Olkiluoto, presque terminé. Encore quelques années.
L'EPR d'Olkiluoto, presque terminé. Encore quelques années.
DR

Encore une mauvaise référence pour l’EPR! La construction du premier réacteur franco-allemand, en Finlande, a tellement pris de retard qu’elle ne permet plus à son futur exploitant, TVO, de développer son parc nucléaire.

Dans un communiqué mis en ligne ce mercredi 13 mai, l’électricien finlandais annonce qu’il envisage de ne pas commander un 4e réacteur nucléaire pour son site d’Olkiluoto. Le parlement lui avait fixé le 30 juin 2015 comme date limite pour déposer sa demande de permis de construire. Or, «compte tenu des retards dans le démarrage d’Olkiluoto 3, il ne lui sera pas possible de décider avant cette échéance», indique Jarmo Tanhua, PDG de TVO, cité dans le communiqué. La décision devra néanmoins être validée par l’assemblée générale des actionnaires.

Commandé en 2003, l’EPR de Finlande devait initialement entrer en service 6 ans plus tard. En fait, ce prototype ne devrait pas injecter avant 2018 ses premiers électrons sur le réseau.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus