L’épave du Concordia sera démantelée à Gênes

Le 01 juillet 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'épave stationne depuis deux ans et demi sur la côte de l'île toscane du Giglio
L'épave stationne depuis deux ans et demi sur la côte de l'île toscane du Giglio

Le Premier ministre italien Matteo Renzi a finalement tranché le 30 juin, à l’issue du conseil des ministres. L’épave du Concordia sera démantelée à Gênes et non dans le port de Piombino, voisin de l’île italienne de Giglio où il s’est échoué le 13 janvier 2012, après avoir heurté un rocher, causant ainsi la mort de 32 personnes.

L’épave du navire de croisière va entamer son dernier voyage le 20 juillet prochain. Equipée de 30 caissons, elle devra parcourir 370 kilomètres. Ce qui prendra 5 jours, à une vitesse de 2,5 miles à l’heure, si les conditions météo sont bonnes. En attendant, 350 techniciens du consortium Titan Micoperi travaillent 24 heures sur 24 pour préparer la remise à flot de ce géant des mers, de 300 mètres de long, qui passera à une vingtaine de kilomètres des côtes corses.

L’armateur Costa Croisières a déclaré que Gênes avait été préféré à Piombino car ce port «n’était pas adapté techniquement». Une décision qui a provoqué la colère du président de la région Toscane, Enrico Rossi. «Si Costa a déjà tout décidé tout seul, c’est inutile d’organiser une réunion d’experts et de techniciens pour trouver la meilleure solution. Pourtant, 5 jours de navigation, c’est 5 fois plus de possibilités de polluer», a-t-il affirmé à l’agence italienne Ansa. Il n’aurait fallu qu’une journée de navigation à l’épave pour rejoindre le port de Piombino.

Le groupe Costa reconnaît que des rejets en mer d’eaux contaminées, de substances chimiques voire d’hydrocarbures, sont possibles pendant le transfert.

Le coût du démantèlement, qui doit durer environ un an, s’élève à 100 millions d’euros. Il a été confié par Costa Croisières à un consortium regroupant les sociétés Saipem, Mariotti et San Gorgio.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus